-A A +A

Hommage à Ginette BARDE

 

Ginette Barde est toujours restée fidèle à ses idéaux de jeunesse et à ses amis d’enfance.

La petite élève un peu secrète, un peu timide est devenue une brillante étudiante puis elle a fait partie du personnel d’encadrement du collège. Professeur d’Histoire Géographie, elle a ensuite assuré des fonctions de direction dans un lycée de la région parisienne, pour revenir en fin de carrière au professorat à Migennes.

Son engagement envers la jeunesse ne s’est pas arrêté là, loin de là. Elle était membre de l’Association des Anciens Elèves depuis longtemps déjà et tout naturellement elle en est devenue la présidente. Une présidente très active, toujours à la manœuvre, tenace, opiniâtre ; elle n’avait pas son pareil pour engranger les adhésions et faire bénéficier les élèves du lycée ou du collège d’une aide substantielle pour qu’ils puissent voyager à l’étranger ou pour qu’ils puissent se cultiver.

Il y avait deux Ginette, la Ginette sûre d’elle, travailleuse, organisatrice, efficace, rigoureuse, souvent un peu rigide et pas toujours diplomate. Quand l’armure s’ouvrait une seconde Ginette apparaissait, amicale, généreuse, un peu espiègle, réconfortante, attentive aux plus faibles.

Par pudeur elle parlait peu d’elle, de son passé ou de ses soucis de mobilité et de santé. Elle faisait face.

Ginette était engagée dans d’autres associations joviniennes, l’ACEJ et le cercle franco-allemand en particulier. Elle retrouvait dans la vie associative la famille qu’elle avait perdue avec la mort de ses parents.

Elle va rejoindre, à Dixmont, le berceau familial .

 

Ajouter un commentaire